Bandeau
Lycée André Cuzin Caluire
Slogan du site

Le lycée des métiers de la construction et de l’habitat durables André Cuzin à Caluire 69 propose des formations aux métiers du bâtiment, du CAP au Bac Pro dans les filières de l’énergie, l’électricité, la maçonnerie, la menuiserie, les finitions (peinture) et de l’économie du bâtiment.
Le lycée accueille aussi une classe de troisième prépa pro et une classe relais.

Un vent artistique souffle sur le lycée André Cuzin : Courant d’Air, Courant d’art 2017/2018
Article mis en ligne le 22 mars 2018
dernière modification le 28 mai 2018
logo imprimer

Mme Migraine-George et Mme Mansour en partenariat avec la Biennale d’art Contemporain 2017 intitulée Mondes Flottants et Guillaume Perez artiste associé nous ont invités à vivre un projet artistique en lien avec nos programmes. Ce projet est rendu possible par le soutien financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et du lycée André Cuzin.

Découvrir/ Se laisser bousculer/Réagir

Le 16 novembre 2017, nous sommes allés à la Biennale de Lyon le matin au musée d’art contemporain. Nous avons commencé par les œuvres exposées de manière permanente à l’extérieur comme le Wagon de Yoko Ono qui nous a fait réfléchir. Nous avons vu plusieurs œuvres et avons pu les interpréter et expérimenter. Certaines étaient vraiment étonnantes et même déstabilisantes.
L’après midi nous avons visité le site de la Sucrière dans le quartier Confluence en autonomie et en petits groupes avec nos professeurs. Nous avons aimé cette liberté dans la découverte.

Retours d’expériences
Elias B., 1TBEE
L’œuvre que j’ai le plus apprécié est une œuvre faite par Ernesto Neto "Two Columns for One Bubble Light, 2007".

C’est une expérience immersive. On est plongé dans une plateforme constituée de tissus blanc cassé pour les murs et les plafonds et de matelas pour les sols. Cette plateforme est remplie de lumière vive. Elle nous fait penser à un monde imaginaire, comme si nous voyagions dans le temps et découvrions un endroit inconnu. J’ai énormément apprécié cette œuvre car elle est douce et paisible à mes yeux. On ressent de la tranquillité, de l’apaisement en rentrant dedans. Un voyage en sensations. Une autre idée de l’art.

Steeve K. 1re TBEE
L’œuf
L’œuvre qui m’a le plus plu c’est l’expérience de l’œuf à la Sucrière car on se sentait isolé du monde. Pourtant il ressemble un peu à un cercueil, il pourrait être inquiétant. Quand on est à l’intérieur on est plongé dans le noir le plus complet et on entend des bruits de l’étage au dessus. C’est une expérience bizarre : on aurait dit que j’étais à la fois dans mon lit car c’était confortable et à la fois dans une navette spatiale parce que la forme de l’œuvre y ressemblait. Une expérience surréaliste.
Le moment de la journée qui m’a le plus plu c’est l’après-midi quand on était divisé en plusieurs petits groupes pour découvrir les différentes œuvres à la fois mystérieuses et belles On était libre de ressentir et d’inventer.

Ruptura par Valentin

J’ai choisi l’œuvre "Ruptura" d’Héctor Zamora car ces feuilles noires sur une table m’ont rappelé un souvenir, un moment particulier que j’ai passé avec mes amis quand j’étais enfant. Nous avions mis des milliers de confettis , partout dans la maison pour faire une surprise à un ami. Et là c’est un peu le même principe démultiplié, exagéré. Lorsque nous observons la table on ne voit qu’une simple table avec des feuilles pliées en livret. On imagine qu’elles sont posées au hasard. Mais ensuite quand on regarde la vidéo qui est projetée sur le murs on comprend d’où proviennent toutes ses feuilles sur cette table et là tout à coup cette œuvre prend beaucoup plus d’ampleur. On imagine que chacun de ces pliages noirs racontent l’histoire tragique des hommes.

Le moment dans cette journée à la Biennale qui m’a le plus plu c’est quand on a pu interagir avec les œuvres, surtout l’après-midi à la Sucrière.
J’ai beaucoup aimé aussi l’œuvre de Hans Haacke :elle m’apaisait. On aurait dit un nuages : elle représentait pour moi la légèreté. Elle m’évoquait des vagues et me donnait l’envie de m’y jeter tant elle paraissait confortable.

Expérimenter/Observer/Imaginer/Réaliser

Ensuite chaque groupe a eu deux ateliers avec Guillaume Perez, artiste diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Grenoble et de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon. Il vit et travaille à Lyon. sa pratique artistique envisage la peinture comme une manière de modifier l’espace ou de l’approprier.

Voici ce qu’il dit du projet :

" Un espace familier n’est que rarement regardé. Celui du lycée André Cuzin est pourtant particulier ; ses couleurs, ses motifs et ses matériaux, ses couloirs et même ses portes impriment leur influence sur les allées et venues des élèves comme des personnels. C’est à partir de cette espace et de ses caractéristiques que nous avons travaillé avec les 1 TBEE. Ils ont transformé leurs observations, d’abord en des esquisses puis en peintures grand format. Leurs réalisations seront bientôt exposées au sein de l’établissement. Leur travail devient une façon de raconter leur environnement quotidien et la manière dont ils le perçoivent"

Retour d’expérience des ateliers artistiques Courant d’Air, Courant d’art par Yaakoub, Steeve, Félix, Lucas, Gaëtan, Eric et Valentin.
Nous avons beaucoup aimé cet atelier avec l’artiste Guillaume Perez. Après avoir présenté son travail artistique, il nous a donné comme consigne de regarder différemment notre lycée. Au début nous sommes restés perplexes mais très vite notre regard a changé et on a redécouvert l’ espace qui nous entoure. Et les idées sont venues. Très vite. On a été étonnés de voir qu’on avait tous des idées différentes pour faire une œuvre personnelle à partir de la même consigne. Guillaume nous a conseillé pour mettre en œuvre de façon pratique le projet artistique que nous avons imaginer : comment placer les éléments, la couleur de la peinture, l’équilibre de la construction. Nous avons aimé utiliser d’autres matériaux que le crayon. On a fait travailler notre imagination mais on a aussi testé la réalisation de notre projet et sa difficulté. Ce n’est pas si simple d’arriver à concrétiser les projets que nous avions pensé. Il a fallu se concentrer et persévérer. On y est arrivé parce l’ambiance était bonne. On s’est aidé. Notre regret : ne pas avoir eu plus de temps pour ces ateliers car c’était la course. C’était bien de découvrir l’univers de l’artiste, sa créativité, son univers et de comprendre en quoi l’art peut être la passion d’une vie. Cela nous a permis de mieux apprécier la visite de la Sucrière et du Musée d’art contemporain lors de la Biennale. On a échangé collaboré , c’était une belle expérience constructive qui nous a permis d’habiter différemment notre lycée.

Bientôt une exposition sera organisée au lycée. Ne la manquez pas !


Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Contact Mentions légales Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2010-2018 © Lycée André Cuzin Caluire - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.81
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2